Dorothée Galludec Affaire Conclue

Spread the love
Dorothée Galludec Affaire Conclue
Dorothée Galludec Affaire Conclue

Dorothée Galludec Affaire Conclue | Les acheteurs de l’émission télévisée “Affaire conclue” font souvent preuve d’inventivité pour obtenir le prix le plus bas possible pour les produits qu’ils achètent, ce qui est tout à fait acceptable. Au lieu de cela, Alexandra Morel a adopté une approche très précise jeudi, présentant un pendule aux côtés de deux bourgeois parfaitement assortis. Alexandra Morel En raison d’un déménagement récent, cette collection familiale, qui remonte à plusieurs générations, a été confinée dans des cartons, où elle restera pour le moment.

Pauline a pris ses biens jusqu’à la clôture de l’affaire car elle était certaine qu’ils pourraient trouver un acquéreur à un prix très abordable. Or, Dorothée Galludec, la commissaire-priseur, s’est complètement trompée dans son appréciation : il en coûterait environ 2500 euros pour tout couvrir pour tous les deux, a déclaré le spécialiste. Cela vaut à lui seul un grand total de mille euros. Les deux collaborent pour augmenter la valeur qu’ils offrent à leurs clients.

Dorothée Galludec Affaire Conclue
Dorothée Galludec Affaire Conclue

Affaire conclure regorge de belles choses que vous pourriez rencontrer au quotidien. Deux des moments forts de l’émission étaient Pauline, une jeune femme de 33 ans qui est apparue sur France 2 le vendredi 10 juillet. Née à Cherbourg, elle arborera un baromètre à la mode et un pendule, tous deux joliment décorés d’intérieurs.

Au début de l’épisode, la vendeuse, Harmonie, a déclaré qu’elle souhaitait réaliser un bénéfice “entre 400 et 500 euros”. La commissaire-trésorière, Mme Dorothée Galludec, s’est montrée moins enchantée et a indiqué une indemnité de 300 euros. Ce n’est pas du tout en bois, mais en albâtre, affirme-t-elle.

Malgré ses attentes, les clients ne sont pas repartis les mains vides, comme elle le craignait. Même Alexandra Morel, aficionado inconditionnelle de l’horlogerie, a résisté à la tentation de s’éclater. Afin de réduire les enchères, elle a utilisé une technique non conventionnelle. Une augmentation de prix allant jusqu’à 220 euros a été acceptée par le vendeur après une offre initiale de 180 euros.

La description de l’article, en revanche, disait simplement : ” La patine est affreuse. ” La refaire coûterait le même prix que d’acheter une nouvelle pendule, la seule option est donc de la revendre. Disons 220, mais c’est parce que tu es un gars tellement gentil.

Dorothée Galludec Affaire Conclue
Dorothée Galludec Affaire Conclue

C’est ironique, Pauline… », commença-t-elle, avant de se rendre compte qu’ils ne partiraient pas de sitôt. C’est une joie pour moi d’être ici, mais je suis aussi là pour représenter ma famille… Je ne pense pas, du moins pas pour le prix que je demande”, a-t-elle fait savoir à la foule d’acquéreurs potentiels. La candidate avait prévu que réduire son offre à 4 000 euros diminuerait ses attentes, mais elles sont restées insensibles. Madame, je doute que l’un d’entre nous parvienne à atteindre la barre des 3000… «

Julien Cohen a plaisanté avec ses collègues : “Tu penses que je te fais une blague ?” et ils ont tous ri. Selon Pierre-Jean Chalençon, “4 000 dollars” n’est même pas le prix demandé pour eux. Selon l’auteur : « Malheureusement, j’ai l’impression que les espoirs de notre famille et la réalité du marché sont en contradiction… ».

%d bloggers like this: